• Nos structures
  • Pôles de synergies

Mise en oeuvre et premières conclusions du pôle de synergies

En 2016, le pôle de synergies s'est réuni 5 fois autour des thématiques suivantes:

 

Les travaux menés ont permis de tirer des premières conclusions...

 

  • C’est le métier du niveau de Technicien qui pose le plus problème : le métier de Technicien est donc ajouté au Pôle de synergies.
  • Emploi salarié : Le secteur des travaux de plomberie et installation de chauffage et conditionnement d’air a une évolution positive depuis 5 ans alors que le secteur de la construction est à la baisse.
  • La formation continuée est indispensable. En effet, les exigences des employeurs sont croissantes en raison de l’évolution constante des nouvelles technologies.
  • Le niveau de la formation de base doit être amélioré.
  • Le problème des agréments et plus précisément le coût qu’ils représentent, est difficile à gérer pour les petites et moyennes entreprises.
  • Importance de l’expérience : L’employeur cherche souvent un candidat expérimenté. Or, il y a peu de DEI expérimentés positionnés sur ce métier.
  • 22% des DEI positionnés sur le métier d’entretien et d’exploitation de chauffage (techniciens) disposent des agréments CEDICO/ARGB-CERGA.
  • JobFocus met en place un groupe de travail sur les métiers du chauffage et souhaite pouvoir travailler en parallèle avec le Pôle de synergies.
  • Au niveau des monteurs, la réserve de main-d'oeuvre est très mobile: ils vont souvent à l'emploi, notamment via l'intérim.
  • Enseignement : manque criant de moyens techniques et matériels pour répondre aux besoin
  •  un groupe de travail avec les représentants du secteur va analyser les profils métiers et formations  SFMQ

 

... et d'élaborer le plan d'action 2017

2017 pole synergies plan action

  •